CONTRIBUER A L’ÉQUILIBRE ÉCOLOGIQUE ET LA PRÉSERVATION DES ESPÈCES

Destruction et fragmentation de leur habitat, conflit homme-animal, braconnage, détention illégale…
Les animaux sauvages sont en recul un peu partout sur la planète, majoritairement du fait des activités humaines. Pourtant essentiels à l’équilibre de la nature et à la vie sur Terre, c’est aujourd’hui une espèce sur trois qui est menacée de disparition !

Ainsi, la liste rouge établie par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) dresse chaque année un constat alarmant. Les pressions sont telles qu’aujourd’hui plusieurs milliers d’espèces y sont déjà considérées comme menacées, certaines en déclin, d’autres désormais frôlent l’extinction.

Pour faire face à ce fléau et parce que la conservation des espèces est au cœur des préoccupations du monde de demain, des stratégies de gestion des populations et d’actions de conservation pour assurer leur persistance à long terme, font aujourd’hui partie intégrante des missions des parcs animaliers qui coordonnent leurs efforts pour assurer leur sauvegarde.

LA TANIERE SE MOBILISE POUR LA VIE SAUVAGE

Au sein de l’Union Européenne, l’EAZA (European Association of Zoos and Aquaria / Association Européenne des Zoos et Aquariums) créée en 1992, a pour mission de faciliter la coopération au sein de la communauté européenne des zoos et aquariums vers les objectifs d’éducation, de recherche et de conservation.

L’EAZA est également à l’origine des programmes de conservations des espèces menacées qui se nomment EEP (Eaza-Ex-situ Program / Programme Européen pour les espèces menacées) et veille à ce que les parcs zoologiques maintiennent des standards élévés en matière d’élevage et de bien-être des animaux.

logo Programme européen des conservation des espèces menacées

Ces programmes ex-situ (EEPE) de l’EAZA sont des programmes de gestion des populations d’espèces animales gérés par les membres de l’EAZA. L’objectif des EEPs est d’avoir et de maintenir des populations saines d’animaux en bonne santé au sein de l’EAZA et au-delà. Avec les plans de collecte régionaux et les plans de gestion à long terme, les EEPs sont l’un des piliers de la structure de gestion de la population de l’EAZA. Actuellement, l’EAZA gère des programmes pour plus de 400 espèces différentes. Une sélection de ces EEPs sont présentées ici

Afin que tout soit parfaitement encadré autour des différentes populations faisant l’objet d’un EEP, un coordinateur est désigné pour chaque programme. Ce dernier aura pour rôle d’être en contact étroit avec chaque parc zoologique membre de l’EAZA et travaillant sur un ou plusieurs programmes. Grâce à sa parfaite connaissance de l’espèce concernée et à la tenue d’un registre détaillé, sa mission lui confère de répertorier l’ensemble des individus présents dans les parcs membres et de leur répartition sur le territoire européen. Ainsi, pour chaque individu: génétique, âge, sexe, état de santé physique et psychologique, conditions d’accueil, environnement, ne sont que quelques exemples de précisions que le Coordinateur doit parfaitement maîtriser… Sa mission consiste également à émettre des recommandations de reproduction ou non, de transfert d’animaux d’un établissement à un autre, de bonnes pratiques… Enfin, en sa qualité de « tour de contrôle », il est le réfèrent en matière de veille scientifique et informe les membres du programme de toute découverte majeure pouvant favoriser la détention ex-situ.

Vous l’aurez compris, les espèces entrant dans un tel programme (EEP) sont particulièrement choyés et parfaitement entretenues…

Le Zoo-Refuge La Tanière, en plus de ses nombreux ‘’quartiers Refuge’’ exclusivement dédiés aux animaux dans le besoin ou en phase de réhabilitation, s’emploie au titre de la zoologie et tient, à apporter sa pierre à l’édifice de la conservation d’espèce et des programmes EEP.

À ce jour, nous sommes heureux d’y participer avec RAJENDRA et SUNAY, deux éléphants d’Asie qui nous ont été confiés par leur coordinateur.