logo-Le Parisien
Publié le 06/12/2022
Trafic d’espèces sauvages : le serval de la «Reina de la Jungle» placé en refuge

Après le démantèlement d’un vaste trafic, plusieurs animaux sauvages ont été accueillis à la Tanière, un établissement spécialisé de Chartres. Ces bêtes ont parfois beaucoup souffert.

logo-Le Parisien
Publié le 29/11/2022
Jean-Louis et Béatrice, jeunes retraités et bénévoles passionnés au refuge de La Tanière

Jean-Louis et Béatrice Baroux font partie de la centaine de bénévoles de La Tanière. Deux fois par semaine, ils donnent de leur temps pour aider à faire vivre ce zoo refuge situé près de Chartres (Eure-et-Loir).

logo-Libération
Publié le 10/11/2022
La Tanière, une retraite paisible pour les animaux à la sortie du labo

Le zoo-refuge, situé près de Chartres, offre une seconde vie à des bêtes qui n’ont souvent connu ni la lumière du jour ni leurs congénères.

logo-L'Écho Républicain
Publié le 30/10/2022
Maltraitance animale : cinquante ânes ont rejoint le zoo-refuge La Tanière, ce dimanche

Sauvés de la maltraitance et du trafic, cinquante ânes sont arrivés, en provenance de Tel-Aviv, au zoo-refuge La Tanière, ce dimanche 30 octobre. Au total, près de deux cents bêtes ont été secourues par le refuge.

logo-Radio Vinci Autoroutes 107.7
Publié le 29/10/2022
Rencontre avec des animaux sauvés, à Chartres

Imaginez-vous passer 19 ans de votre vie en cage et sans voir aucun autre humain. C’est ce qui est arrivé à la petite Cannelle. Une primate recueillie par le zoo-refuge La Tanière, près de Chartres. Elle coule des jours heureux après avoir passé une grande partie de sa vie en laboratoire, pour la recherche médicale.

logo-C8
Publié le 23/10/2022
La Tanière, un zoo-refuge unique en France

Cette semaine, Elodie Ageron et Sandrine Arcizet nous font découvrir la Tanière.

logo-TF1
Publié le 09/10/2022
JT de 20h : Serval, l’animal de tous les trafics

Ils sont promenés en laisse, nourris au biberon, dorment dans le salon… Le serval est la nouvelle star des réseaux sociaux. Pourtant, ce n’est pas un chat, mais bien un félin, originaire d’Afrique. Un mètre vingt, une vingtaine de kilos, il est capable de sauter à plus de trois mètres de haut et de courir à 80 km/h. Il peut manger un lapin ou une poule. Sa détention en France est illégale. Un zoo est spécialisé dans l’accueil d’animaux issus de trafic et il commence à manquer de place pour les accueillir.

logo-Les éclaireurs Canal+
Publié le 21/09/2022
Reportage à La Tanière, zoo-refuge pour animaux en détresse

A la Tanière, à 1h00 de Paris, des passionnés ont crée une arche de Noé pour différentes espèces, avec l’espoir que leurs histoires puissent inspirer les visiteurs sur le sort réservé à ces animaux sauvages.

logo-France 2
Publié le 20/09/2022
JT du 20h : Animaux sauvages, le trafic d’espèces en tout genre s’intensifie

De grands fauves tenus dans les bras et de dangereux reptiles présents dans des salons. De plus en plus d’animaux sauvages font l’objet de trafics. Un parc animalier en recueille plus de 400. Un singe, éduqué pour faire les poches, a même gardé quelques réflexes. Dernièrement, ce sont les servals, des petits fauves au pelage tacheté, qui arrivent le plus.

logo-Planète+ Aventure
Publié le 16/09/2022
La Tanière : le zoo-refuge de l’espoir – Saison 2

En Eure-et-Loir, près de Chartres, Francine et Patrick Violas ont quitté le monde des affaires pour se consacrer au sauvetage d’animaux en détresse. Ils ont fondé un parc de vingt hectares où des animaux rescapés de cirques, laboratoires ou saisies judiciaires commencent une nouvelle vie.

logo-i24news
Publié le 11/09/2022
200 ânes sauvés d’un trafic international grâce à une collaboration franco-israélienne

Une logistique hors du commun a été déployée pour sauver les équidés de l’enfer.

logo-Radio Vinci Autoroutes 107.7
Publié le 28/08/2022
La Tanière, un zoo refuge près de Chartres

Patrick Violas est un amoureux des animaux. Il a créé, il y a quatre ans, « la Tanière » un zoo refuge pour recueillir des bêtes qui ont subit la folie des hommes. À force de soins et de bonnes attentions, il offre à ces animaux une nouvelle vie loin des malheurs. Depuis deux ans, le parc est accessible aux visiteurs, avec un objectif : la sensibilisation.